Stage de St Flour 2019…
Dimanche 14 juillet : Les premiers stagiaires sont arrivés en fin d'après-midi à Saint-Flour. Une fois installés dans les dortoirs, nous avons dîné. Vers 23h, les adultes nous proposèrent d'aller voir le feu d'artifice de Saint-Flour. Basés sur le parking en bas de l'institut, nous avons pu admirer le magnifique feu d'artifice. Enfin, tout le monde est allé se coucher, exténué par cette journée de voyage.
Lundi 15 juillet : Début du stage ponctué par un évènement exceptionnel : le départ du tour de France à Saint-Flour. Vers 10h, une pause s'imposait pour aller admirer la caravane du tour et récupérer pleins de petits cadeaux. Retour en classe et avant de déjeuner, dernier tour sur la place pour encourager les coureurs du tour. Déjeuner dans le réfectoire puis reprise des cours à 14h. À 16h, pause goûter. Comme chaque année, fin des cours vers 18h et premier rituel de la semaine, se rendre au magasin à 5min à pieds pour faire des provisions. La soirée fut organisée par Grégoire Marginier. Il nous proposa différents jeux, le fils rouge, dauphin dauphine, la gamelle, et le gagnant et le perdant eurent une petite surprise à déguster. Pour le gagnant, aucun problème, il avait le choix entre du chocolat, du saucisson, des céréales. Cependant, pour le perdant c'était plus difficile : œuf cru, pâté pour chat ou sardines. Les jeux se sont achevés vers 22h30, et pour nous permettre de retrouver un peu de calme, Yannick nous a fait découvrir la salle de jeux de l'institut.
Mardi 16 juillet : Réveil difficile à 7h45. La nuit a été assez courte pour quelques jeunes. Cependant, à 9h, tous étaient prêts pour le début des cours, heureux de retrouver leur accordéon, cabrette ou vielle. Jusqu'à midi, les notes résonnèrent dans les différents bâtiments. Après le déjeuner, reprise des cours jusqu'à 18h. En attendant le repas, chacun s'occupait comme il pouvait. Les adultes discutaient ou continuaient de travailler leurs morceaux tandis que les jeunes jouaient dans les dortoirs et dehors. Vers 19h30, vint l'heure de l'apéro. Tout le monde se retrouva dehors dans la cours pour partager un verre et discuter des actualités.
Et à 20h, c'était l'heure de passer à table, d'un côté les adultes, de l'autre les jeunes. Fin du repas et début de la soirée que tout le monde attendait, le bœuf musical. Chacun monta dans sa classe pour récupérer son instrument et s'installa ensuite dans le réfectoire. Chaque musicien proposa un morceau à jouer qui fut repris en cœur par les autres musiciens. La soirée s'acheva vers 23h en chantant la marseillaise jouée par Guillaume Fric.
Mercredi 17 juillet : A 9h, tout le monde était prêt à travailler. A l'étage des accordéons, la même mélodie résonnait depuis le début de la semaine et donnait à tous l'envie de fredonner. Nous étions déjà à la moitié de la semaine et beaucoup commençait à préparer le concert à la chapelle qui a lieu le lendemain. Vers 13h, tous furent au rendez-vous pour le repas. Mais juste avant de retourner en cours, une pluie d'œufs nous tomba sur la tête, ce qui nous obligea à aller nous changer rapidement.
Le travail reprit juste à temps jusqu'à la pause goûter à 16h. Jour exceptionnel, nous avons eu des glaces. A 18h, apéro, dîner et sortie cinéma à Saint-Flour haut. Le film du jour était le Roi Lion, mais malheureusement la salle était complète.
Finalement, la sortie aura été de courte durée mais aura permis de se détendre avant la nuit qui nous attendait. Pour combler cette soirée annulée, nous décidions de faire quelques jeux dont des mimes avec des jeunes très enthousiastes à l'idée d'imiter le singe, la grenouille, ou bien Yannick qui nous surveillait. Nous nous couchâmes vers 23h avec l'espoir de bien dormir comme la nuit précédente. Cependant, vers 2h, nos espoirs furent déçus. En effet, nous fûmes réveillés par une armada de poissons assaisonnés à l'ail. De plus, certains doudous ayant décidé de se raser la barbe, il a fallu les doucher en pleine nuit. La nuit fut finalement assez courte avec tous ces rebondissements.


Jeudi 18 juillet : Après cette nuit agitée et malgré la fatigue, il a fallu reprendre nos instruments et peaufiner les morceaux pour le concert. A la fin des cours, certains restèrent pour travailler tandis que d'autres en profitèrent pour se détendre. Avec un petit groupe de filles, nous en avons profité pour écouter le travail de Guillaume Fric. Un pur moment de bonheur ! Nous descendions finalement juste pour le dîner. Après un repas relativement calme, chacun se prépara pour la chapelle.
On récupéra son instrument et accueillit les invités. Puis, vers 21h, le concert débuta avec la présentation par Yannick. Et pendant environ une heure et demie, les prestations s'enchainèrent dans un ordre établi par les 2 présentatrices du soir, Romy et Zoé. Coucher vers 23h sauf pour une dizaine de jeunes qui avaient décidé de désobéir aux consignes et d'organiser ce soir-là la fameuse bataille annuelle de mousse à raser.
Vendredi 19 juillet : Ce matin, le réveil fut difficile. La fatigue du stage commençait à se faire sentir. Les cœurs étaient lourds aujourd'hui car c'était le dernier jour de stage. Il fallait faire les valises et ranger sa chambre. Le rendez-vous fut pris pour midi. Mais avant, tous reprirent une dernière fois le chemin du travail et des salles de classe. Puis à midi, les jeunes remontèrent dans les dortoirs et bouclèrent les valises. On vérifia que rien n'avait été oublié puis on passa à table.
Les cours reprirent à 14h et chacun profita de cette dernière après-midi pour parfaire le morceau qu'il souhaitait jouer au repas de fin de stage. Les accordéons répétèrent le morceau d'ensemble. A 18h30, la salle du banquet étaient fin prête grâce à l'aide des jeunes et des adultes, La sono mise en place par françoise. Chacun remonta dans sa chambre pour mettre sa tenue de gala, se maquiller, se coiffer et rigoler une dernière fois tous ensembles. Vers 19h30, les invités commencèrent à arriver.
Chacun s'en donna à cœur joie et les nouveaux découvrirent une nouvelle tradition après le baptême de la douche. Malheureusement, toutes les bonnes choses ont une fin. Après les glissades sur le sol et les dérapages non contrôlés dans la mousse à raser, il a fallu tout nettoyer. A l'aide de papier toilette, éponges, serpillères et balais, les murs ont été frottés et les sols décapés.
Vers minuit, presque tout le monde dormait enfin, comme des marmottes.
Victor et Béa au comptoir servirent l'apéro tandis que Tony et Antonin animaient musicalement le début de la fête. Vers 20h, ce fut l'heure de passer à table. On commença par l'entrée avec de la charcuterie et ce fut aux cabrettes d'inaugurer la scène. Puis après la truffade et les saucisses, place aux accordéons. Chacun joua son morceau avec application et on finit en beauté avec le morceau d'orchestre.
On termina le repas avec le fromage et la fameuse tarte aux pommes. Puis le café alors que tous les jeunes attendaient avec impatience le début du bal musical. Lorsque les musiciens furent enfin en place, la soirée dansante put commencer. Certains stagiaires ne pouvant malheureusement pas rester si tard, il fallut se dire au revoir avec une certaine amertume et avec l'espoir de se revoir l'année prochaine. Pour les plus tardifs, la soirée se prolongea loin dans la nuit jusqu'à ce que les musiciens aient épuisés leur répertoire. Alors, ce fut l'heure des derniers adieux et les quelques personnes qui dormaient sur place allèrent se coucher avec des souvenirs plein la tête.

Samedi 20 juillet : Dernier petit déjeuner dans le réfectoire. L'heure était à la détente. On ferma les dernières valises et on aida au rangement. A 10h, tout le monde avait quitté le campement. Il ne resta que les responsables Jacques et yannick pour faire l'état des lieux et réserver pour l'année prochain. Rendez-vous est pris donc, la semaine du 06 au 10 juillet 2020 pour la 49ème session.


Par Zoé PUICHAFRAY , St Four 2019