Une partie de campagne...
Par une belle journée de printemps, le jeudi 10 avril dernier, les "Cavernemuseux de Brune" se sont retrouvés, à l'initiative de Martine Journaux, à Milly la Forêt à une cinquantaine de kilomètres de la capitale.

GRappelons qui sont les " Cavernemuseux de Brune" dont la dénomination est issue de la fusion des mots "cave", "arverne" et "cornemuseux".
Ce sont des sociétaires de "Cabrettes et Cabrettaïres", débutants et musiciens confirmés, qui partagent la même passion pour la musique traditionnelle de l'Auvergne et du Rouergue.

Ils se réunissent deux jeudis par mois dans la cave du Centre des provinces françaises, boulevard Brune, à Paris, sous la conduite bienveillante de Martine Journaux et avec l'assistance stimulante et fructueuse de Jean-Pierre Valadier et Claude Quintard.

Après une visite de la chapelle Saint Blaise-des- Simples du XIIe siècle décorée par Jean Cocteau,
dont elle est aussi le tombeau, ils se sont rendus au domicile d'Yvonne Franque pour y boire une coupe de champagne, puis ils ont regagné le restaurant "Le Cygne", place du marché, où une salle leur avait été réservée.
Après un déjeuner convivial rassemblant une quinzaine de participants, Cabrettaïres et accordéonistes ont pris place avec leurs instruments en plein air dans une cour intérieure et, pendant plus de deux heures, les murs ont résonné des airs mélodieux et rythmés du folklore auvergnat !
Bourrées, valses, marches, polkas et autres mazurkas ont été interprétées avec brio par les accordéonistes

Claude Quintard, Adrien Mallet, Jacques Romieu, Delphine Grimal et les Cabrettaïres Yvonne Franque, Martine Journaux, Josette Quintard, Fabienne Mayeux, Roland Baucher, Bernard Challe et Pierre Ferriere.

La journée s'est terminée par une visite de la maison de Jean Cocteau, demeure-musée du XVIIIe siècle, où il vécut de 1947 jusqu'à sa mort en 1963.