Le fil de l'amitié...
Comme chaque année depuis maintenant sept ans, Cabrette et Cabrettaïres invite ses sociétaires et sympathisants à une veillée aligot-Cabrette dès l'arrivée du printemps.

Une légende de l'Aubrac évoque la création de l'aligot par la rencontre des trois évêques des diocèses de Rodez (Aveyron), Saint-Flour (Cantal) et Mende (Lozère) au croisement des trois départements.
À l'heure du repas, chacun aurait apporté un ingrédient : la fourme du Rouergue, les pommes de terre du Haut Pays d'Auvergne, le beurre, le lait et le savoir-faire du Gévaudan, ainsi serait né ce plat typique de l'Aubrac.
La croix dite "croix des trois évêques", qui représente la jonction des trois diocèses et départements, se retrouve ainsi associée à cette légende.

C'est sur un air de cabrette et d'accordéon que les premiers invités sont arrivés, accueillis par le président Victor Laroussinie autour d'un apéritif.
Voilà un bon moment de convivialité, de partage, de retrouvailles, de discussions…!

Autour des tables, plus de 150 convives ont répondu présent pour venir déguster le repas traditionnel de l'Aubrac.Tout le monde s'est régalé avec l'aligot accompagné d'un alléchant bœuf-bourguignon.
Avant nous avions pu apprécier la charcuterie de nos montagnes puis déguster un morceau de Cantal et de St Nectaire et terminer par un délicieux dessert. C'est bien connu, les musiciens sont de bons - vivants et la joie de se retrouver n'est que plus vive autour d'un bon repas !

L'assemblée a applaudi avec enthousiasme l'arrivée sur la piste du chaudron et encouragé le président qui a fait filer l'aligot…
Ce fut un succulent repas préparé patiemment (3 heures d'épluchage !) par notre ami Cabrettaïre Alain Pouget venu tout spécialement de St Urzice.
Après s'être régalé, on n'a qu'une envie, c'est de se dégourdir les jambes frétillantes sur la piste de danse au son d'entraînantes musiques de notre région.

Et la soirée fut lancée : il y eut des pas de danses, des rires, des rencontres, du vin, du champagne même et une promesse : remettre ça !

Cabrettes et Cabrettaïres peut donc se féliciter d'avoir réjoui les ventres et les cœurs à cette soirée qui s'est terminée très tôt… vers deux heures du matin !

Un grand merci à tous les musiciens et danseurs.