Cabrettes et Cabrettaïres au cœur de la Nuit Arverne...
C'est dans les beaux salons des Pyramides à Port-Marly que s'est tenue la grand'messe des Auvergnats de Paris, la Nuit arverne 2013, la troisième officiée par notre président Jean Mathieu.

Cette année, Cabrettes et Cabrettaïres, notre association affiliée à la Ligue Auvergnate était particulièrement impliquée : les deux animateurs de la soirée, Emilie Picou et Xavier Hoiret sont des membres du bureau ; seize musiciens ont assuré la partie folklorique du bal tout au long de la soirée et deux candidates pastourelles, Alix Rousseau pour le Cantal et Léa Bouyssou pour l'Aveyron sont sociétaires. Alix est entourée d'un père et d'un frère Cabrettaïres et joue elle-même de la vielle. Léa nous régale avec son accordéon et son medley de Brel.
Sous la présidence d'honneur de Jean-Luc Rougé, premier Français champion du monde de judo en 1975, la soirée s'est déroulée dans la simplicité, la convivialité et l'élégance qui lui ait due.

Les musiciens de Cabrettes et Cabrettaïres ont formé une haie d'honneur le long de l'escalier qui conduisait à la mezzanine pour aiguiller en musique les invités vers un apéritif d'une grande qualité. Ce sont eux encore qui les ont fait descendre vers leurs tables à 21h30 au rythme d'une polka piquée où se sont mêlés costumes folkloriques et tenues de soirée.
Trop heureux de pouvoir valser et taper la bourrée avant même de dîner, les convives ont occupé la piste de danse pendant une quinzaine de minutes, accompagnés sur l'estrade par une ligne en rouge et noir de Cabrettaïres et d'accordéonistes ; sur les chemises sobres au logo de l'association, le sac de cabrette apparaissait dans toute sa beauté.
Une fois les convives assis, les animateurs ont pris la parole pour faire un tour de l'actualité des sept départements du Massif Central qui composent la Ligue Auvergnate. Bernard Oudoul et ses musiciens ont alors offert " Mon Auvergne " au public avant de revenir plus tard dans la soirée pour nous faire danser sur une série de tubes des années 80.

Rassurez-vous, cette nouvelle formule de la soirée, innovante mais pas immuable, sur quoi insistait Monsieur Mathieu dans son discours, ne s'est pas passée des moments traditionnels qui composent ce grand banquet : discours du Président de la Ligue, de la pastourelle sortante et du Président d'honneur ; présentation des candidates pastourelles, chaque département étant représenté cette année ; tombola ; musique et élection des pastourelles.
C'est Alix Rousseau cette année qui portera la houlette : félicitations ! Léa Bouyssou n'a pas eu droit au podium, mais nous lui souhaitons également une belle année de pastourelle et de nombreux banquets aveyronnais!

Les salons fermant leurs portes à trois heures, les convives ont dû se séparer rapidement, bien que le bar ouvert après minuit les tienne réunis !

Nous remercions et félicitons vivement le comité organisateur, ainsi que tous nos sociétaires qui ont participé à ce grand rassemblement et nous espérons que la prochaine Nuit Arverne, quelle que soit la formule choisie, saura susciter l'engouement de tous.