Affluence de Cabrettaïres au banquet des Cabrettes...
C'est le banquet de l'association Cabrettes et Cabrettaïres qui marque traditionnellement le début de la saison amicaliste des fédérations de la Ligue Auvergnate et du Massif Central. Cette année, celui-ci revêtait un caractère particulier puisqu'il consacrait la 19ème édition du Concours National de Cabrette.
La soirée était placée sous la présidence d'honneur de Monsieur Fabrice Lenormand, lauréats du prestigieux concours.

Il y avait une grosse affluence au bar où les apéritifs étaient offerts par les sociétés "RICARD" et "la Distillerie Louis COUDERC". Les discussions allaient bon train. Le sujet principal concernait les Cabrettes et les derniers congés passés en Auvergne et bien sûr le dernier concours. Puis, les convives passaient à table et la petite centaine de musiciens se rassemblaient sur scène pour la traditionnelle photo souvenir et leur faisaient aubade. De quoi donner des frissons de voir jouer toutes les générations confondues !

L'animation de la soirée était confiée à deux Cabrettaïres : Emilie Picou et Olivier Rouvellat tous les deux membres du conseil d'administration. La valse des plats pouvait commencer et le Président Victor Laroussinie, prit la parole et remercia ses hôtes de leur présence.
"Ce soir, je veux rendre un hommage appuyé à tout ceux qui contribuent activement à la vie de notre association, qui dépensent beaucoup d'énergie pour la promotion et la transmission de notre patrimoine musical, notre tradition du folklore auvergnat.
Grâce à eux, nous apportons une contribution majeure à notre petit monde de la Cabrette au travers des activités artistiques, promotionnelles et d'enseignement que nous organisons aussi bien à Paris qu'au pays.

Je voudrais également remercier et féliciter tous les enfants de "Pastres et Pastretos" et leur présidente Isabelle Cazals avec qui nous avons coopérés, à deux reprises, cette année ; une première fois lors d'une représentation à la Cigale et plus récemment, cet été, à l'occasion d'un concert et je dois le dire avec toujours autant de plaisir que de succès ; ils sont formidables. Les enfants sont importants à la pérennité de notre mouvement, il faut en prendre soin.

Comme j'aimais à le rappeler lorsque j'étais à la Ligue Auvergnate, la vie de notre tradition du folklore auvergnat est particulièrement liés à notre entraide, à notre étroite collaboration qu'elle se fasse de façon informelle ou dans un cadre contractuel et puis, toute cette jeunesse est un vivier important pour notre association ; une dizaine de nos élèves font partit des cent vingt enfants que regroupent les groupes folkloriques "Pastres et Pastretos et "Lou Baïlero".
Je joins également à mes remerciements Véronique Noyer qui suit le même dessein avec les enfants du Baïlero. Enfin, je voudrai aussi remercier particulièrement Olivier Rouvellat qui, tout au long de l'année, fait plus que de me seconder et dire à Emilie combien je suis heureux de la retrouver parmi nous"
Puis, il félicita les Cabrettaïres qui ont participé au concours : "Je félicite et remercie tous les concurrents qui ont participé à notre concours ; il faut beaucoup de courage et de travail pour se présenter au concours… Chaque concurrent nous a offert une prestation de qualité dans une ambiance agréable et chaleureuse et dans un esprit qui fait honneur à la Cabrette. Les résultats ont été très serrés dans chacune des catégories. Je remercie aussi les membres du jury et son président Dominique Paris, qui ont eu, sans aucun doute, la tâche la plus difficile.
Je remercie tous les professeurs et plus particulièrement ceux de notre association pour le travail formidable qu'ils accomplissent bénévolement tout au long de l'année ; Françoise Danger, Guy Letur, Michel Pomier, et Gilles Faye. Jean-Pierre Valadier et Martine Journaux qui encadrent les ateliers du jeudi après-midi où on peut apprendre du répertoire. Béatrice Boissonnade, Didier Pauvert, J.P Moulara, Jean-Claude Rieu, Sébastien Dalle Olivier et Arnaud Rouvellat, Jean-Michel Héricourt, Xavier Hoiret qui encadrent nos différents stages.
Et puis, nos fabricants Roger Servant et Jean-Louis Claveyrole pour leur travail remarquable et remarqué qui nous permet de maintenir notre grande tradition des facteurs de Cabrette. Sans eux, sans instruments et sans professeurs notre association, la cabrette se tariraient."
Cette année, notre banquet fête le 19e Concours National de Cabrette. Créé en 1961, ce concours prestigieux est organisé tous les trois ans Nous l'avons baptisé "Grand Prix Lucien Destannes" pour rendre hommage à l'un de nos plus illustres facteurs de Cabrette, originaire du Cantal.
Aujourd'hui, le concours de Paris est le seul concours de Cabrette à avoir survécu. Il a su traverser le temps pour continuer à exister de nos jours, tout simplement parce qu'il est fiable, juste et intègre, que son jury est composé des meilleurs Cabrettaïres représentant toutes les sensibilités de la Cabrette et enfin parce qu'il n'a pas perdu de son sens premier ; celui de partager autour de la Cabrette. Pendant toutes ces années, il a su maintenir ce souffle si particulier, qui motive et rassure : "l'esprit de famille". L'esprit de famille c'est aimer se retrouver parmi les siens. Non pas pour s'y enfermer, mais pour y puiser des forces afin de mieux s'ouvrir aux autres. Chaque concours est ainsi l'occasion de découvertes ou redécouvertes….
Cette année, le jury a décidé, à l'unanimité, de décerner la Médaille d'Or à Fabrice Lenormand.
Son profond sens musical, sa parfaite maîtrise de l'instrument et la qualité de son interprétation lui permettent de rejoindre, le cercle très fermé des " Médaillés d'Or de la Cabrette " ; le quatorzième dans l'histoire du Concours.
Fabrice est originaire de la Corrèze. C'est à l'âge de 15 ans qu'il a commencé à jouer de la cornemuse par le hasard d'une rencontre. Multi instrumentiste, il joue de la Chabrette à miroirs et des Musettes du Centre qu'il enseigne aujourd'hui au Centre Départemental des Musiques et Danses Traditionnelles du Puy-de-Dôme. Fabrice a travaillé la Cabrette en autodidacte à partir d'enregistrements anciens ou plus récents favorisé par les acquis techniques des autres cornemuses. Son jeu est rythmé, efficace, raffiné, un plaisir pour les danseurs, un régal pour tous ceux qui l'écoutent"
C'est avec simplicité et plein d'à-propos que le Président de la soirée Fabrice Lenormand prit la parole : "Je dois dire que la cabrette m'a posé bien plus de difficultés que les autres cornemuses. La complexité technique de son jeu et mon désir de fidélité aux styles dont cet instrument est vecteur, ont été de véritables défis que j'ai mis plusieurs années à relever. Et malgré cette médaille que l'on m'a décernée, je sais que je suis loin d'être au bout de ce chemin. "
Venait ensuite la remise des médailles aux lauréats du concours de Cabrette de mai dernier. Une superbe tombola faisait de très nombreux heureux. Le bal animé par les nombreux musiciens présents entraînait les danseurs sur la piste sous des airs et pas de danse bien typiques de nos régions.

Merci à Cabrettes et Cabrettaïres et à tous ses sociétaires de contribuer à maintenir la richesse de la Cabrette, de notre folklore et de nos traditions.